• Vincent B.

Réouverture des frontières : ce qu'il faut savoir pour voyager à partir 15 juin

Ce dimanche 14 juin, le Président de la République Emmanuel Macron s'est exprimé en annonçant notamment la réouverture des frontières terrestres, aériennes et maritimes françaises. Il a également évoqué des réponses claires en matière de voyages à l'étranger, dans l’Union européenne et hors de l'UE. Alors que d'autres États ont également entamé une phase de retour à la normale en ce qui concerne les voyages, il est encore parfois difficile de s'y retrouver pour planifier un déplacement professionnel à l'étranger. Où pouvez-vous voyager désormais ? Où se renseigner ? Le point sur la réouverture des frontières.


Se déplacer en France

A partir de ce lundi 15 juin, il n'existe aucune restriction sur l'ensemble du territoire français, "à l’exception de Mayotte et de la Guyane où le virus circule encore activement. Hormis ces deux territoires d'Outre-mer, tous les départements passeront en zone verte » a en effet déclaré Emmanuel Macron.


Bien que le trafic reste encore limité, vous pouvez donc réserver un billet de train, d'avion ou une voiture de location en toute liberté, en respectant toutefois les mesures sanitaires de lutte contre le virus.





Se déplacer en Europe

Après plusieurs semaines de fermeture à cause du coronavirus, les frontières intra-européennes sont désormais ouvertes. Une excellente nouvelle pour les voyageurs d'affaires puisque la majorité des restrictions sont levées. Attention cependant aux quelques exceptions.


L'Espagne (jusqu'au 21 juin), le Danemark et la Roumanie limitent encore l'accès à leurs territoires uniquement aux nationaux ou résidents permanents.

Si vous devez vous rendre au Royaume-Uni, vous aurez l'obligation de vous soumettre à une quatorzaine à votre arrivée.


Vous souhaitez planifier votre voyage d'affaires à l'étranger ? Retrouvez les informations et renseignements sur l'ouverture des frontières européennes sur le site du Ministère des Affaires étrangères.


Se déplacer hors Europe

Pour de nombreux voyageurs d'affaires, c’est LA question à mille points. Dans son allocution, Emmanuel Macron a affirmé "qu'à partir du 1er juillet, nous pourrons nous rendre dans les États hors d’Europe, où l’épidémie sera maîtrisée”. Ces derniers mots nuancent donc la possibilité de partir où bon vous semble, même si le virus continue de décroître dans une majorité de pays internationaux.

C'est le cas du Brésil, étant encore très fortement touchés par l’épidémie de Covid-19. D'autres, comme la Chine qui a enregistré un rebond des nouveaux cas de Covid-19, déconseillent toujours toute entrée sur leur territoire s'il s'agit d'un voyage de loisir.


Alors, comment se renseigner pour voyager hors Europe ?


Chaque pays ayant sa propre politique en matière de prévention et de gestion du Covid-19 et la situation évoluant chaque jour, nous vous conseillons de consulter en priorité le site du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères.


Une rubrique « Conseils par pays et par destination » permet notamment de vérifier les mesures imposées sur place pour les voyageurs internationaux. La mise à jour peut néanmoins prendre du temps ; il est donc prudent de vous assurer, en parallèle, de l'évolution de la situation auprès de l'ambassade de France dans le pays concerné. S'inscrire sur le site Ariane


Comme évoqué lors de notre dernier webinar consacré au Travel Risk Management, le site Ariane a été créé récemment par le Ministère des Affaires étrangères afin de permettre à tout ressortissant français, lors d'un voyage d'affaires ou de loisirs, de se signaler gratuitement pour recevoir par mail, par SMS ou par téléphone les dernières informations et et consignes de sécurité en temps réel dans le pays de destination "si la situation le justifie".





En cas de perturbations ou de crise politique, sanitaire ou humanitaire, les autorités françaises ont donc connaissance de votre présence dans le pays et, si besoin, peuvent assurer votre sécurité via une aide sur place ou de rapatriement.

Pour les entreprises, et plus particulièrement les responsables des voyages, il s'agit là d'un outil intéressant à intégrer dans une politique voyages, dans la mesure où le collaborateur peut inscrire votre nom en tant que personne à contacter en cas de besoin. De cette manière, vous assurerez pleinement le devoir de diligence (duty of care) que doit une entreprise envers chaque collaborateur en déplacement.




S'abonner à la newsletter

Suivez-nous sur :

  • Facebook Supertripper
  • Twitter Supertripper
  • Linkedin Supertripper

Fait avec ❤ à Paris par Supertripper.com. Tous droits réservés.